CLD de Montmagny

CLD de Montmagny

Accueil | Actualités | CLD de Montmagny | Nous joindre

Argousier des Appalaches se dote d'un centre de conditionnement des petits fruits à Sainte-Lucie-de-Beauregard

22 septembre 2016

En 2013, un projet de culture d'argousiers échelonné sur 6 ans et réunissant plusieurs producteurs du sud de la MRC de Montmagny était lancé dans le but de diversifier l'économie du territoire tout en revalorisant plus de 30 acres de terres sous-exploitées. Trois ans plus tard, les huit associés d'Argousier des Appalaches ont non seulement planté plus de 75 % des quelque 20 000 arbustes prévus au plan d'action, mais ils ont également investi plus de 200 000 $ pour se doter d'un centre de conditionnement des petits fruits. En 2022, une fois que la plantation aura atteint son plein potentiel, Argousier des Appalaches deviendra le principal producteur de ce petit fruit au Québec.

Aménagé dans l'ancien centre communautaire de Sainte-Lucie-de-Beauregard, le centre de conditionnement des petits fruits est doté de tout l'équipement nécessaire à la préparation, à la congélation et à l'entreposage des baies d'argousiers récoltées par les producteurs du Parc des Appalaches de la MRC de Montmagny. Grâce à cette acquisition, les promoteurs assureront leur approvisionnement, maximiseront le rendement de leur production et pourront planifier les prochaines étapes en vue de vendre ou de transformer leur récolte. Comme la saison de récolte de la baie d'argousier diffère de celle d'autres petits fruits cultivés dans la région tels que le bleuet, la fraise ou la framboise, le centre pourrait éventuellement conditionner les récoltes d'autres producteurs. À ce jour, le projet a permis la création d'un emploi saisonnier, mais une fois que le rendement maximal sera atteint, entre trois et cinq emplois à temps plein pourraient être créés.

Soulignons que depuis le début du projet de culture d'argousiers, les promoteurs ont été accompagnés par de nombreux professionnels du milieu agroalimentaire en plus de bénéficier d'appuis financiers. Ils ont obtenu une aide de 50 000 $ du Fonds d'aide aux municipalités monoindustrielles du ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation dans le cadre de la démarche de diversification économique de la MRC de Montmagny. Les promoteurs ont aussi reçu une aide financière du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation par l'intermédiaire du programme Proximité, à la hauteur de 50 000 $. Ce programme est mis en œuvre dans le cadre de l'Entente Canada-Québec concernant Cultivons l'avenir 2.

Un fruit presque parfait aux usages multiples

Bien qu'elle soit encore récente, la culture d'argousiers est extrêmement prometteuse. En effet, les petits fruits orangés au goût légèrement acidulé issus de cet arbuste sont reconnus pour leurs propriétés nutritives exceptionnelles. On leur attribue en outre des vertus antioxydantes parmi les plus élevées; elles possèdent aussi toute une gamme de vitamines excellentes pour la santé. La baie d'argousier est également très riche en protéines, en acide gras saturés et insaturés, en acides aminés, en sucres et en hydrates de carbone. Selon des études, sa teneur en vitamine C serait 30 fois supérieure à celle de l'orange et son taux de vitamine E dépasserait celui du blé, du maïs et de la fève de soya.

Au Québec, la baie d'argousier est principalement utilisée dans la production de jus, de bonbons, de sorbets et d'alcool. À Saint-Jean-Port-Joli, la microbrasserie Ras L'Bock a d'ailleurs récemment lancé une bière à base d'argousier, la Bratislava. Comparable à la canneberge, quoique moins acide, ce fruit est aussi utilisé, depuis quelques années, par de grands chefs cuisiniers qui n'hésitent pas à l'incorporer dans leurs plats, sauces et desserts. Il entre également dans la confection de certains cosmétiques et de plusieurs médicaments.

Prochaine étape

Comme un plan d'argousier n'atteint son plein potentiel de rendement qu'après quatre ou cinq années de maturation, ce n'est qu'entre 2017 et 2022 qu'Argousier des Appalaches commencera à tirer le maximum de sa plantation, soit 5 kg de fruits par arbuste. Ce rendement fera de ce regroupement le principal producteur de baies d'argousiers au Québec. D'ici là, il est toutefois essentiel d'étudier les occasions de marchés pour être prêts, une fois que tous les arbustes seront à maturité, à commercialiser le tout.

Les 5 000 kg de baies d'argousiers récoltées et traitées cette année au centre de conditionnement de Sainte-Lucie-de-Beauregard ont entièrement été congelées et seront vendues à des particuliers. En 2022, plus de 85 000 kg de baies seront disponibles. Le regroupement a donc déjà enclenché la troisième phase du projet en commandant l'élaboration d'un plan de commercialisation, étape qui est soutenue financièrement par le réseau Agriconseils de la Chaudière-Appalaches. Parmi les visées à long terme d'Argousier des Appalaches figurent aussi la possibilité de transformer les baies d'argousiers et d'en faire des produits à valeur ajoutée. C'est à suivre...

Les producteurs faisant partie du regroupement Argousier des Appalaches sont Mme Martine Talbot et MM. Louis Lachance, Julien Couette, Alain Talbot, Yvon Couette, Gilles Bilodeau, Alain Couette et Ghislain Bilodeau.


« Retour

CLD de Montmagny
6, rue Saint-Jean-Baptiste Est, bureau 206
Montmagny (Québec) G5V 1J7
Canada
Téléphone : 418 248-5985
Courriel :

Imprimé le : 17 août 2017